Maintien à domicile ou placement en EHPAD : quelle solution choisir ?

by lalancuras

Lorsqu’on a un proche qui se trouve peu à peu confronté à une perte progressive de son autonomie, une question commence à nous tarauder l’esprit : doit-on la laisser à son domicile ou la mettre en maison de retraite ? L’une comme l’autre, ces deux options comportent chacune leurs avantages et insuffisances. On vous les fait connaitre afin que vous puissiez prendre la bonne décision.

Le maintien à domicile : une solution très appréciée des seniors

Selon de nombreuses statistiques, les personnes âgées préfèrent davantage le maintien à domicile au détriment des maisons de retraite. En effet, le maintien à domicile est le fait, pour une personne dépendante, de rester chez elle tout en jouissant de services et d’aides pour les actes de la vie quotidienne via l’intervention d’un service d’aide à la personne grenoble. Ce dernier comprend en général les prestations comme l’entretien du logement, une aide à la toilette, une aide à la mobilité, une garde de nuit, les courses et une aide au repas… Ainsi, grâce à cette solution, votre ainé dépendant reste dans son cadre de vie habituel. Cela lui permet de continuer à vivre dans un environnement “à lui”.

Contrairement au placement en EHPAD, elle n’est donc plus obligée de quitter ses habitudes, ses voisins ou son quartier et c’est très bon pour son moral. Aussi, cette solution ne coûte pas autant que l’option d’hébergement dans une maison de retraite même si on comptabilise le tarif d’un aidant professionnel, l’abonnement à un service de téléassistance, les honoraires d’une aide-soignante ou d’une infirmière. Toutefois, vous serez peut-être obligé d’entreprendre quelques travaux d’aménagements dans la maison ou l’appartement (aménagement d’une salle de bains sécurisée, d’un monte-escalier par exemple). Et dans certains cas, ces travaux peuvent vous revenir plus cher qu’une prise en charge en maison de retraite.

Le placement en EHPAD, une solution parfois indispensable

La possibilité de l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées) généralement connu sous le vocable de “maison de retraite” n’est pas non moins intéressante malgré sa cherté. En fait, lorsqu’il s’avère impossible d’aménager le domicile de l’ainé en conséquence soit pour des raisons de ressources ou parce que la configuration initiale ne le permet pas, le recours à cette solution peut être envisageable. Cela va lui éviter les accidents. À cet effet, on distingue plusieurs types d’EHPAD :

  • un Centre d’Accueil de Jour (CAJ), pour un hébergement à “temps partiel” ;
  • un Ehpa ou un Ehpad (temps plein) ;
  • une résidence autonome (ex, foyer logement et Mapa) ;
  • une unité d’hébergement renforcé (UHR) ;
  • une unité de soins de longue durée (USLD) ;
  • etc.

Les connaissances et les qualités de ces professionnels

Les connaissances d’une aide à domicile :

Utiliser des appareils ménagers, manipuler des produits d’entretien, préparer des plats cuisinés, connaît les techniques de nettoyage et repassage, connaît les normes d’hygiène et de sécurité alimentaire, sait comment fonctionne les administrations, possède un permis de conduire…

Leurs connaissances sont diverses, elles peuvent être pratiquées à des fins matérielles ou sociales.

Les qualités d’une aide à domicile :

Une polyvalence et possède une organisation des tâches à accomplir, disponible, ponctuelle, s’adapte facilement à la personne et/ou eu lieu, patiente, empathique, possède une bonne expression orale, une bonne humeur à toute épreuve, gère le stress, polie, honnête, rigoureuse, autonome et réactive, ouverte d’esprit, fiable…

Leurs qualités sont elles aussi diverse et nombreuses, elles sont importantes car elles détermineront la qualité de leurs travailles et la fiabilité de leurs personnalités.

Pour conclure

En somme, retenez que le choix entre une maison de retraite ou un maintien à domicile dépend de certains facteurs comme :

  • le degré d’autonomie : est-ce que la santé de la personne concernée peut lui permettre de rester à son domicile ?
  • l’adaptation du domicile : le logement peut-il être utilisé par un ainé confronté à la perte d’autonomie ? Disposez-vous des moyens pour faire les travaux d’aménagement du domicile en vue d’assurer le maintien à domicile sans risque de chute de la personne âgée ?
  • l’aide à domicile : pouviez-vous trouver des aides à domicile de qualité pour les actes du quotidien et les soins médicaux ?
  • l’environnement familial : pourrez-vous rendre visite à la personne âgée régulièrement et rapidement ?

Les réponses à ces différentes questions vous aideront à peaufiner votre choix. Et peu importe l’option qui vous plait, vous devez laisser la possibilité à l’ainé dépendant de choisir selon ses envies et ses capacités afin que la transition se passe bien.

Related Posts

Leave a Comment